Vieil islandais

Rédigé par Administrateur - - aucun commentaire

Le cours abordera la langue qui était parlée en Islande et en Norvège à l'époque de la composition des grands textes en prose (sagas, Edda), que l'on appelle traditionnellement vieil islandais, pour la distinguer des autres variantes du vieux norrois (runes, vieux norrois de l'est...).

Le vieil islandais possède une riche littérature : outre les sagas, parmi lesquelles on mentionnera la célèbre Saga de Njáll le Brûlé, on conserve des textes poétiques à la métrique complexe, célèbres pour leurs kenningar. C'est en vieil islandais que le récit de la première « découverte de l'Amérique » a été écrit, et c'est aussi dans cette langue que l'on conserve le plus grand nombre de textes mythologiques dans le domaine germanique. En outre, pour le linguiste, le vieil islandais présente un intérêt non négligeable. En effet, parmi les langues germaniques anciennes, c'est celle qui a le moins subi l'influence du latin ou du grec : elle présente dès lors des originalités syntaxiques importantes.

Après une brève introduction sur l'histoire et la littérature de l'Islande médiévale, nous aborderons les principaux aspects de la morphologie et la syntaxe. Des exercices progressifs fondés sur des extraits de sagas permettront l'acquisition du vocabulaire et l'assimilation de la grammaire. Les faits de civilisation seront évoqués au fur et à mesure de l'étude des textes. La fin de la session sera consacrée à la lecture de brefs extraits de la Saga d'Eric le Rouge et de l'Edda de Snorri, qui fournira une occasion de présenter certains aspects de mythologie.

Si les étudiants le souhaitent, une séance pourra être consacrée aux liens entre le vieil islandais et l'islandais moderne : les deux langues sont tellement proches que les Islandais parviennent encore, sans préparation, à lire la langue des Sagas !

Un polycopié contenant la grammaire, les exercices et les textes que nous étudierons sera distribué aux étudiants au début de la session. Ce cours est ouvert à tous : aucune connaissance d'une autre langue ancienne n'est demandée.

Langue et civilisation gotiques

Rédigé par Administrateur - - aucun commentaire

Le gotique est une langue germanique principalement connue par une traduction de la Bible, due à l’évêque wisigoth Wulfila, et datant du ive siècle après J.‑C. Cette langue appartient, au sein de la famille des langues germaniques, à un groupe distinct de ceux dont proviennent les langues germaniques modernes : elle relève du germanique de l’est (ou ostique), qui se distingue du germanique de l’ouest (ou westique), dont sont issus notamment l’anglais, l’allemand et le néerlandais modernes, ainsi que du germanique du nord (ou nordique). Il s’agit d’une langue particulièrement intéressante, ne serait-ce que parce que, si on laisse de côté les premières inscriptions runiques, le gotique est le représentant le plus ancien et, à beaucoup d’égards, le plus archaïque des langues germaniques qui nous soit parvenu.

Après une introduction historique sur la situation linguistique du gotique, ainsi que sur la conversion des Goths et la traduction de la Bible par Wulfila, le cours de gotique (niveau 1) consistera en un apprentissage progressif des bases de la grammaire (éléments de morphologie et de syntaxe). Leur assimilation sera favorisée par un contact permanent avec les textes, à travers des exercices d’application consistant en la traduction de courtes phrases tirées de la Bible de Wulfila, et destinées à illustrer les différents aspects de la grammaire gotique tout en permettant une acquisition régulière du vocabulaire. On procédera ensuite à la lecture de quelques textes simples. Parallèlement, des questions d’histoire et de civilisation seront évoquées ; leur nature et leur étendue dépendra des intérêts des étudiants inscrits.

Tous les documents seront fournis aux participants sous forme de photocopies. Aucune connaissance préalable n’est exigée pour pouvoir suivre ce cours, qui est ouvert à tous.

Introduction au latin médiéval

Rédigé par Administrateur - - 5 commentaires

Ce cours s’adresse à tous ceux qui désirent découvrir la langue et la littérature latine médiévales. Il sera basé essentiellement sur des textes de la fin de l'Antiquité et du haut Moyen-Âge (IVe-Xe siècles) appartenant à divers genres représentatifs de la période (hagiographie, bestiaire, poésie métrique et rythmique, textes historiques …).

L'étude de ces textes se fera souvent à partir des manuscrits numérisés, le cours prévoit donc une initiation à la paléographie latine. Une connaissance des premières bases du latin est souhaitée.

Les élèves qui possèdent un dictionnaire de latin ou une grammaire latine sont invités à les apporter.

Initiation à l’archéologie phénicienne et carthaginoise

Rédigé par Administrateur - - aucun commentaire

Fondée en 814 avant J.-C. par Elissa, princesse phénicienne, Carthage a hérité d’une longue tradition issue de l’histoire des peuples du Proche-Orient Ancien. D’abord colonie installée sur le littoral nord-africain, Carthage deviendra aux cours du premier millénaire avant notre ère la capitale cosmopolite d’un empire de la mer jusqu’à sa destruction en 146 avant J.-C. par Rome. Ainsi, durant plusieurs siècles la civilisation carthaginoise rayonnera à travers la Méditerranée occidentale et laissera des traces indélébiles en Tunisie, en Algérie, en Espagne, en Sicile ou encore en Sardaigne.

Le but de cette initiation sera de vous faire découvrir cette civilisation presque perdue, cette « Atlantide » de la Méditerranée, à travers ses vestiges archéologiques. Nous aborderons ainsi ses racines phéniciennes, sa religion, son organisation sociale, son architecture pour nous attarder enfin sur la polémique entourant les sacrifices d’enfants pratiqués dans le tophet de Salammbô, mythe ou réalité ?

Introduction aux langues construites : les parlers elfiques de J.R.R. Tolkien

Rédigé par Administrateur - - 6 commentaires

Les langues elfiques constituent un ensemble unique dans l’histoire, trop peu connue, et encore bien peu étudiée, des langues construites ; une famille d'une dizaine de langues imaginées par Tolkien. Il s'agira d’apporter lors de ce séminaire un éclairage moderne aussi bien sur leurs structures grammaticales que leur évolutions internes (diachronie, du proto-elfique aux langues filles) et externes (comment Tolkien les a inventées).

Durant la Summer School vous pourrez aussi étudier avec d’autres professeurs des langues naturelles que Tolkien a soit enseignées (norrois, gotique) ou bien qui l’on inspirées pour ses langues elfiques (latin, grec, gotique, sanscrit).

La Summer School 2014 aura lieu du 10 au 21 août avec au total 8 jours de cours.

Cette année, à cause (ou grâce) de la publication de la traduction anglaise de "Beowulf" par Tolkien, plusieurs d'heures de cours seront consacrés à ce récit, à l'ancien anglais et à son usage et influence dans les écrits et les langues construites de Tolkien. Mais notre principal texte d'étude sera « Quendi and Eldar : Essekenta Eldarinwa » et les nouvelles information sur les langues elfiques avec la publication de PARMA ELDALAMBERON 21 (Qenya Noun Structure ; Qenya: Declension of Nouns ; Primitive Quendian: Final Consonants ; Common Eldarin: Noun Structure).

Fil Rss des articles de cette catégorie